Informations

Historique

IMG_9536

L’Unité d’Enseignement Maternelle du Val d’Or (UEM) créée en janvier 2017 s’inscrit dans la continuité de la classe Soleil créée en 2009 par l’Institution St Dominique, en lien avec le centre diagnostic de Robert Debré.  C’est aujourd’hui un dispositif médico-social rattaché au SESSAD du Val d’Or Centre.

L’UEM est implantée au sein de l’Institution Saint Dominique (établissement scolaire privé sous contrat avec l’Education Nationale), située 23 quater boulevard d’Argenson à Neuilly sur Seine.

L’UEM constitue une modalité de scolarisation pour 7 élèves d’âge préélémentaire (entre 3 et 6 ans) avec Troubles du Spectre Autistique, orientés vers un établissement ou un service médico-social faute de pouvoir suivre un cursus en classe maternelle ordinaire. Ils sont scolarisés dans une classe à petit effectif disposant d’outils spécifiques et adaptés selon les Recommandations de Bonnes Pratiques Professionnelles.

Les enfants bénéficient de 24 heures de scolarisation sur les lundis, mardis, jeudis et vendredis (sur la période scolaire).

Projet de service

L’UEM offre un cadre spécifique et sécurisant qui module les temps individuels et collectifs (au sein de la classe et au sein de l’établissement scolaire) autour :

  • d’un parcours de scolarisation s’inscrivant dans le cadre des programmes de l’Éducation Nationale et du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ;
  • d’interventions éducatives et thérapeutiques précoces, en lien avec le projet personnalisé de scolarisation.

 

Le projet pédagogique

Les objectifs pédagogiques de l’UEM sont ceux attendus dans les programmes de l’école maternelle (Bulletin Officiel Spécial n°2 du 26 mars 2015) : « L’école maternelle : un cycle unique, fondamental pour la réussite de tous » :

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité artistique
  • Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
  • Explorer le monde
  • Développer l’autonomie

Le projet éducatif & thérapeutique

Afin de favoriser la généralisation des apprentissages, les objectifs du projet éducatif et thérapeutique sont travaillés à l’école, avec les parents, au domicile de l’enfant, et dans tous les lieux de vie. La psychologue, en binôme avec l’enseignante spécialisée assure l’élaboration et la réactualisation permanente de objectifs.

L’UEM propose une dotation en orthophonie et en psychomotricité qui permet d’assurer le suivi des 7 enfants, à raison d’une séance par semaine.

Les grands objectifs éducatifs et thérapeutiques concernent :

L’adaptation du langage (mise en place un outil de communication alternatif en l’absence de langage, aide à la compréhension orale, entrainement des émergences orales…)

  • L’adaptation du comportement (analyse des comportements-problèmes, prise en compte des troubles sensoriels, mise en place de systèmes de renforçateurs pour favoriser les apprentissages…)
  • Favoriser les habiletés sociales au sein de la classe et lors des inclusions (communication avec ses pairs, jeu seul et partagé, prise en compte de l’autre et de ses émotions…)
  • L’accompagnement des familles et la généralisation des apprentissages (guidances parentales, accompagnement des fratries, groupes de parole, lien avec les centres de loisirs, sportifs…)

Contexte et spécificités de la structure

Mise en place de stratégies pédagogiques spécifiques

Les professionnels de l’UEM veillent à mettre en place les objectifs en les adaptant en fonction des besoins, compétences et difficultés de chaque enfant. Les stratégies sont choisies de manière à :

  • Structurer un aménagement spatio-temporel de la classe et des activités
  • Partir des intérêts et motivations de l’élève pour initier les apprentissages
  • Adapter les guidances en fonction des besoins des enfants
  • Privilégier la progressivité en structurant les apprentissages et en les décomposant en sous étapes

 

La prise en compte du comportement

L’équipe s’inscrit dans un fonctionnement influencé par la méthode cognitivo-comportementale ABA (Analyse appliquée du comportement) et par le programme TEACCH (Traitement et Education des Enfants Autistes ou souffrant de Troubles de la Communication apparentés)

Les programmes comportementaux sont avant tout fondés sur l’hypothèse que les comportements s’acquièrent grâce à leurs conséquences positives. Les professionnels veillent donc à proposer un environnement positif (pairing, renforcement différencié, contrat visuel…).

Les programmes comportementaux sont avant tout fondés sur l’hypothèse que les comportements s’acquièrent grâce à leurs conséquences positives. Les professionnels veillent donc à proposer un environnement positif (pairing, renforcement différencié, contrat visuel…).

Une collaboration parents-professionnels

L’accompagnement se fait dans le cadre d’un partenariat avec les membres de la famille, experts dans la connaissance de leur enfant. Cette collaboration passe d’abord par la co-construction et la co-évaluation du projet personnalisé de l’enfant à travers un échange mutuel d’observations, de supports, de grilles et une cohérence des comportements et réponses apportés à l’enfant. Cette collaboration se poursuit tout au long de la prise en charge à l’école et à domicile, par le biais des guidances parentales.

Population accompagnée

Les programmes comportementaux sont avant tout fondés sur l’hypothèse que les comportements s’acquièrent grâce à leurs conséquences positives. Les professionnels veillent donc à proposer un environnement positif (pairing, renforcement différencié, contrat visuel…).

Une collaboration parents-professionnels

L’accompagnement se fait dans le cadre d’un partenariat avec les membres de la famille, experts dans la connaissance de leur enfant. Cette collaboration passe d’abord par la co-construction et la co-évaluation du projet personnalisé de l’enfant à travers un échange mutuel d’observations, de supports, de grilles et une cohérence des comportements et réponses apportés à l’enfant. Cette collaboration se poursuit tout au long de la prise en charge à l’école et à domicile, par le biais des guidances parentales.

L’UEM accueille 7 enfants de 3 à 6 ans présentant des troubles du spectre de l’autisme. Comme le préconise le cahier des charges, l’UEM priorise l’intégration d’enfants avec TSA pour qui l’accès à une scolarisation en classe ordinaire serait difficile compte tenu d’une absence de langage, d’un manque d’autonomie et/ou la présence de comportements-problèmes.  

Un enfant est admis dans sa troisième année de vie puis l’accompagnement se déroule théoriquement sur 3 années, qui correspondent à la période préélémentaire. Cependant, en fonction des besoins observés, la durée peut être révisée pour divers motifs (accès à la scolarisation en milieu ordinaire, échec de la mise en œuvre du projet personnalisé…).

Responsables

UEM du Val d’Or

Institut Saint Dominique 23 quater boulevard d’Argenson, Neuilly sur Seine

Directeur                                              Alban Roussel

Directrice adjointe                            Claire Pagès